OC_MOTHER_BABY_SMILE_LAUGHING_ADOBESTOCK_2019_45690
Sommaire

Soulager la poussée dentaire de bébé

La poussée dentaire provoque une vive douleur et des symptômes désagréables chez le bébé. Heureusement, il existe des solutions simples à mettre en œuvre pour l’aider à traverser cette épreuve.

Focus sur la douleur dentaire

Les douleurs dentaires de bébé sont provoquées par le percement de la gencive par la dent de lait. Les gencives des bébés sont solides et épaisses car elles sont constamment stimulées par les tétées, que le nourrisson ait été allaité ou soit alimenté au biberon. En outre, il est plus compliqué de faire relativiser la douleur à un tout-petit qu’à un enfant plus grand, qui peut plus facilement être distrait par une activité. Enfin, il faut comprendre les bébés : entre 0 et 3 ans, il va devoir subir la poussée de 20 dents temporaires. Sachant que la phase de douleur aiguë dure en moyenne 8 jours, faites le calcul : 160 jours de douleur environ. Il y a de quoi épuiser la résilience des plus stoïques… Heureusement, il est possible d’aider votre bébé à traverser cette période difficile.

 Les objets à mâcher

Les anneaux de dentition placés au congélateur quelques minutes pour être bien froids – mais pas au point de coller la gencive, attention – sont appréciés des bébés, car ils combinent deux effets bénéfiques : la mastication et l’anesthésie provoquée par le froid. Vous pouvez également donner à votre bébé une brosse à dents à poils très souples à mâchouiller. Choisissez une brosse à dents spécialement conçue pour les tout-petits. Non seulement cela soulagera la douleur, mais en plus cela le familiarisera avec l’objet qu’il devra bientôt utiliser trois fois par jour !

Les traitements médicamenteux

Les traitements médicamenteux

Pour soulager les épisodes douloureux, vous pouvez administrer à votre bébé, avec l’accord de votre pédiatre, du paracétamol, en vous référant à la posologie adaptée à son poids et/ou son âge. Veillez à ne pas dépasser la dose prescrite, car le risque pour le foie de votre bébé est très important en cas de surdosage. 

Les gels gingivaux

Les gels gingivaux

Les gels dentaires contiennent des ingrédients qui permettent d’apaiser la douleur. De plus, comme ils ont bon goût, ils détournent l’attention de votre bébé de la douleur. Et le massage que vous exercez sur la gencive douloureuse est aussi bénéfique pour réduire la gêne. Comme pour les antalgiques, il faut respecter la posologie indiquée par le fabricant, car les bébés ont tendance à avaler le gel. Il est donc préférable de ne pas perturber leur transit en leur en donnant trop souvent dans une même journée.

ELGYDIUM Gel

ELGYDIUM Gel Premières dents bébé

La poussée des dents de lait

Un gel de massage gingival qui apaise l'inconfort lié à l’apparition des premières dents des nourrissons. 

Voir le produit
ELGYDIUM Gel Premières dents bébé
Le saviez-vous ?

Êtes-vous expert en hygiène bucco-dentaire ?

Aucune étude menée sérieusement n’a réussi à démontrer à ce jour l’efficacité des colliers d’ambre, appelés aussi colliers de dentition, pour soulager la douleur provoquée par les poussées dentaires. En revanche, la Société française de pédiatrie et la Répression des fraudes (DGCCRF) ont alerté sur le risque élevé de strangulation et de suffocation que ces colliers entraînent. En effet, le collier peut se coincer et étrangler le bébé, ou se casser et l’enfant peut faire une fausse route en avalant une perle. Il est donc hautement déconseillé d’avoir recours à cette solution soi-disant miracle, plus dangereuse que bénéfique.

Elles servent évidemment à mâcher et à manger, à parler, mais, et c’est moins connu, elles contribuent à dessiner le visage et à permettre aux dents définitives de pousser au bon emplacement.

Les poussées dentaires ne justifient généralement pas de consulter son médecin. Néanmoins, si la percée des dents de lait s’accompagne d’une fièvre qui dure sans raison apparente ou si votre bébé présente une diarrhée persistante, mieux vaut consulter rapidement.

Le médecin examinera l’enfant pour déterminer si les troubles constatés sont liés à une autre maladie. Il prescrira, le cas échéant, un médicament contre la douleur.