OC_WOMAN_SMILE_SHUTTERSTOCK_717677539
Sommaire

Le bruxisme

Le bruxisme engendre l’usure des dents par frottement les unes contre les autres. Il est indispensable d’en découvrir la cause pour un traitement adapté.

La plupart des personnes qui souffrent de bruxisme l’apprennent de leurs conjoints, qui se plaignent que, la nuit, ils grincent des dents en dormant. Au-delà des répercussions sur la vie conjugale, le bruxisme a un autre impact : l’usure des dents par frottement les unes contre les autres. Pour pouvoir mettre en place un traitement contre le bruxisme, il est indispensable d’en découvrir la cause, et pour cela de savoir quel spécialiste consulter.

10-20%

des enfants sont touchés par le bruxisme

5-8%

des adultes sont touchés par le bruxisme

Qu’est-ce que le bruxisme ?

Qu’est-ce que le bruxisme ?

Le bruxisme se définit comme une activité des mâchoires qui n’a pas pour but de se nourrir, qui se répète, tout en étant involontaire et la plupart du temps inconsciente. Il existe deux formes de bruxisme : 

  • Le bruxisme centré, qui se caractérise par un serrement des dents, sans bruit, en général pendant la journée, qui touche davantage les femmes que les hommes(1).
  • Le bruxisme excentré, qui se manifeste par le grincement des dents, la plupart du temps pendant la nuit, audible par une personne se trouvant à côté de la personne souffrant de cette parafonction, c’est-à-dire de ce mouvement inconscient effectué sans but précis.
Qui consulter en cas de bruxisme ?

Qui consulter en cas de bruxisme ?

Le chirurgien-dentiste ou le stomatologue sont les premiers spécialistes à consulter en cas de bruxisme. Ils savent en poser le diagnostic et ils orientent leur patient vers d’autres spécialistes (psychanalyste, hypnothérapeute, kinésithérapeute, etc.) pour mettre en place un traitement multifactoriel du bruxisme.

 Quelles sont les causes du bruxisme ?

Les causes du bruxisme sont nombreuses et multifactorielles. Néanmoins, leur origine est la plupart du temps psychoaffective, et le stress et l’anxiété jouent un rôle important dans le déclenchement du bruxisme. Certains spécialistes classent d’ailleurs les types de bruxisme en fonction de leur cause : 

  • Le bruxisme primaire, qui est un trouble comportemental du système nerveux autonome, et qui prend la forme la plupart du temps du serrement des dents. Il n’est pas causé par une maladie physiologique ou psychologique ni par un traitement médicamenteux. Ce peut être un tic nerveux, activé notamment lorsque la personne doit se concentrer sur une tâche ou lorsqu’elle est stressée.
  • Le bruxisme secondaire, qui est le symptôme d’une maladie, de troubles neurologiques, psychiatriques, ou du sommeil, ou encore un effet indésirable de la prise de certains médicaments. Cela peut par exemple être la conséquence d’une épilepsie, d’un syndrome de stress post-traumatique, d’insomnies, d’apnée du sommeil. La plupart du temps, il se manifeste sous la forme de grincement des dents.

Certains facteurs aggravent le risque de souffrir de bruxisme, notamment le fait de boire de l’alcool tous les jours, le tabagisme, la toxicomanie (drogues dures), mais également la consommation de caféine, sous la forme de café ou de sodas contenant cette substance.

Comment vaincre le bruxisme ?

Le bruxisme étant causé par des origines diverses, l’approche du traitement doit être globale. Elle comporte en général :

  • Une thérapie comportementale, qui peut se décliner sous différents aspects, par exemple une psychothérapie, de l’hypnose thérapeutique, une meilleure gestion du sommeil, de la méditation, etc.
  • Des traitements dentaires, comme le port d’une gouttière, notamment la nuit, pour limiter l’usure dentaire provoquée par le bruxisme. Le dentiste peut également rééquilibrer les dents, pour mieux répartir les forces lorsque le patient serre ou grince des dents, en limant certaines dents, en collant des matériaux composites ou des facettes dentaires ou en procédant à des soins d’orthodontie.
  • Des traitements médicamenteux : des décontractants musculaires peuvent être prescrits, mais dans le cadre d’une prise en charge globale.
  • Des séances de kinésithérapie sont mises en œuvre, afin d’apprendre au patient à relâcher les muscles qui servent à la mastication.

Quelles sont les conséquences du bruxisme ?

L’impact du bruxisme ne se limite pas aux plaintes du conjoint réveillé la nuit, ou aux douleurs dans la mâchoire provoquées par le serrement des dents pendant la journée. Il provoque : 

  • de l’usure dentaire, qui peut conduire jusqu’à la fracture et la perte de certaines dents ;
  • une hypersensibilité dentinaire : l’émail des dents est usé par les frottements et laisse apparaître la dentine, plus sensible au chaud, au froid, au sucré et à l’acide ;
  • de la mobilité dentaire, voire la disparition de l’os alvéolaire ;
  • une hypertrophie et des douleurs au niveau des muscles de la mâchoire.

 

Sources : 
(1) Thèse « Le bruxisme : étiologies et traitements complémentaires au port de la gouttière », 2017, Agathe DEAN, Faculté de chirurgie dentaire, Université de Lille, http://pepite-depot.univ-lille2.fr/nuxeo/site/esupversions/32d79a1a-d2f4-4e29-9c51-da5ecdb07126

ELGYDIUM Clinic

Protection Erosion - dentifrice anti usure

Éviter les usures dentaires

Un dentifrice qui favorise la reminéralisation de l’émail et aide à lutter contre les attaques acides.

Voir le produit
Protection Erosion - dentifrice anti usure